corps d'armée Algérienne
Bienvenue sur le forum corps d'Armée Algérienne DZ.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.la présentation reste de rigueur Merci.

corps d'armée Algérienne

Forces -Armée - Algérienne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
présentation Obligatoire sur le forum la presentation doit se faire en même temps que l'inscription.
merci de vous rendre: http://forum-corps-armee-al.forumactif.org/t4-presentation
le non respect de cette formalité sera banni dans les heures qui suive
Merci de votre présence sur le forum.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 La science du futur ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
berhoum

avatar

Messages : 189
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: La science du futur ..   Dim 11 Mai - 21:10

La science du future .. Shocked 





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du futur ..   Sam 17 Mai - 20:24

La vie nocturne de la Terre vue de l'espace

[size=30]
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_05_16/photo-La-vie-nocturne-de-la-Terre-vue-de-lespace-1257/
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: La science du futur ..   Sam 17 Mai - 20:34

merci
de belle image satellitaire c'est beau  affraid 




Revenir en haut Aller en bas
berhoum

avatar

Messages : 189
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: La science du futur ..   Ven 30 Mai - 14:22

Les scientifiques allemands permettent de piloter un avion avec votre cerveau

Très intéressant  Shocked 

Citation :
Contrôle de l'esprit de la technologie vous donne la possibilité de faire des choses que vous ne pensiez pas possible - comme piloter un avion, même si vous avez zéro expérience de vol. Une équipe de chercheurs de la Technische Universität München et la TU Berlin en Allemagne ont non seulement développé la technologie pour voler des avions avec des pensées seul, mais aussi démontré comment elle est précise. Les scientifiques, dirigée par le professeur Florian Holzapfel, ont eu sept sujets (un sans expérience de pilotage à tous) utilisent un simulateur de vol, et apparemment, ils ont tous navigué les cieux virtuels avec suffisamment de précision pour passer un test de licence de vol. Pour rendre la communication cerveau-à-plan possible, le groupe a équipé les sujets avec un capuchon relié à des électrodes EEG. Les signaux provenant du cerveau des sujets ont ensuite été traduites en commandes en utilisant un algorithme développé par les scientifiques TU Berlin.

http://www.engadget.com/2014/05/28/m...y-brainflight/







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du futur ..   Sam 21 Juin - 21:34

316 millions $ pour les soldats canadiens du futur

Le
s Forces canadiennes vont bientôt rejoindre le club sélect des pays qui équipent leurs soldats avec une technologie futuriste de communication. Crédit photo: Fotopedia.com 


Les amateurs du jeu vidéo Halo et des simulations de guerres du XXIe siècle sur ordinateur ou console n’y trouveront rien d’extraordinaire, mais dans le monde réel des conflits armés, c’est une petite révolution qui attend les soldats canadiens d’ici 2016.
Le Canada va équiper ses soldats avec une technologie futuriste de communication permettant, grâce à des satellites, des GPS, des puces électroniques et des lunettes numériques, d’atteindre un niveau d’efficacité en terrain hostile jadis réservé au monde du jeu vidéo.
C’est du moins l’objectif…
L’époque des communications radio fera définitivement place à l’ère numérique.
Dans le milieu de la défense, on nomme cette technologie «soldat du futur». Les Forces canadiennes lui ont plutôt accolé le nom technocratique de «projet d’équipement intégré du soldat» (PEIS).
Le 5 mars dernier, le ministère de la Défense a tenu une journée de consultations avec des fournisseurs potentiels. En avril, l’appel d’offres sera lancé.
En fait, je devrais dire «relancé», puisque ce projet est discrètement en marche depuis 2008. Un premier appel d’offres a été annoncé l’an dernier, en février 2012. Mais aucune soumission conforme n’a été déposée par l’industrie, de sorte que l’appel d’offres a été annulé en janvier 2013.
Ottawa remet donc le compteur à zéro avec cette journée d’information du 5 mars et relance le processus.
Visiblement, ce projet est épargné par les compressions budgétaires du gouvernement, qui touchent aussi (bien que moindrement), le ministère de la Défense.
Le gouvernement a mis de côté 316 millions de dollars pour mener à bien le projet «soldat du futur».

De quoi s’agit-il?
C’est en fait un écosystème, avec plusieurs composantes, au centre duquel se trouve le soldat.
Avec ce nouvel équipement, non seulement ceux-ci reçoivent plus d’informations rapidement, mais ils contribuent aussi à collecter des données.
Les soldats seront équipés de capteurs insérés dans le tissu de leurs vêtements de combat. Ces petites puces électroniques communiqueront sans arrêt avec un satellite qui pourra inscrire en temps presque réel leurs déplacements sur une carte géographique de l’endroit.
Les commandants à la base pourront suivre de près l’opération, tout comme les autres unités déployés un peu plus loin (qui font partie de l’opération ou attendent en réserve). Les soldats en mission pourront savoir où se trouvent leurs collègues, puisque tous les fantassins auront sur eux un système GPS, lui aussi relié au satellite.
L’image satellite permettra au commandant de peloton (unité d’une douzaine de soldats) de voir le déplacement des ennemis presque en temps réel. Le soldat saura si l’ennemi se déplace de l’autre côté de la colline ou à l’arrière d’un immeuble.
Devant les yeux du soldat, des lunettes permettront de marquer numériquement la cible que le militaire regarde à l’aide d’une simple pression sur un bouton. Les informations sur l’endroit (immeuble) ou la cible (convoi ou tireur) identifiés par le soldat grâce à ses lunettes seront directement acheminées au commandement à la base par satellite.
Actuellement, si un soldat repère un tireur embusqué ou une cible à abattre, il communique l’information par radio à son commandement, qui décidera ensuite si une frappe aérienne ou un mouvement de troupes est nécessaire pour appuyer les hommes en mission. Si les coordonnées sont erronées ou que la cible bouge sans que les corrections soient apportées, c’est l’erreur assurée, avec parfois de graves conséquences. Le système de visée intégré aux lunettes du soldat permettra d’enregistrer la position exacte de la cible.
Un tel système permettrait aussi à des armées de différents pays de travailler plus facilement ensemble, sachant précisément où sont les soldats alliés sur le terrain.
Dans ses documents internes, les Forces canadiennes mentionnent que ce système pourrait également être utile lors d’un vaste déploiement de soldats en cas d’urgence, comme un tremblement de terre, une inondation, ou un acte terroriste, pour savoir exactement à quel endroit sont les militaires sur le terrain.
Il est trop tôt pour dire combien de soldats canadiens pourront être équipés avec cette technologie de pointe. Mis à part l’Afghanistan, dont la mission se termine en 2014, aucune autre mission d’envergure où cette technologie pourrait être utile n’est en cours du côté canadien.
Mais la technologie commence à être utilisée ailleurs dans le monde.
La France, la Grande-Bretagne, l’Espagne, les États-Unis, l’Australie et l’Allemagne font partie du club des pays qui ont déjà fait un pas vers cette technologie. Les Américains ont utilisé un tel système, bien que moins perfectionné, en Irak et en Afghanistan.
Les Allemands, dans le nord de l’Afghanistan, ont équipé leurs soldats avec un concept semblable nommé IdZ, mis au point par la firme EADS Defence & Security. Berlin compte 2000 militaires déployés avec cette technologie depuis quelques années.
Tous les pays ont leur propre technologie en développement et rien n’assure que ces technologies seront compatibles avec les besoins du Canada.




http://www.lactualite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La science du futur ..   

Revenir en haut Aller en bas
 
La science du futur ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Futur réunion des membres
» Mon (futur) tour de Normandie à vélo
» Aide pour futur papa: nacelle/siège pour 18 premiers mois
» Le futur tramway du Havre
» des conseils en vue d'un futur craquage

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
corps d'armée Algérienne ::  Sciences espace Aviation Civil  :: espace-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: