corps d'armée Algérienne
Bienvenue sur le forum corps d'Armée Algérienne DZ.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.la présentation reste de rigueur Merci.

corps d'armée Algérienne

Forces -Armée - Algérienne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
présentation Obligatoire sur le forum la presentation doit se faire en même temps que l'inscription.
merci de vous rendre: http://forum-corps-armee-al.forumactif.org/t4-presentation
le non respect de cette formalité sera banni dans les heures qui suive
Merci de votre présence sur le forum.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 coup de monde 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
yanis
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 393
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 25
Localisation : quelques part

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 26 Juin - 12:02

les dés sont jeter verdict ce soir ,
bonne chance aux fennec et aux Algériens qui attend cela depuis trop longtemps,
ils sont a la porte de la Qualification
 3318016582  3318016582  3318016582  3318016582 


Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 26 Juin - 14:24

Allemagne - États-Unis
Un point, alors on combine ou pas ?



Citation :
Sachant qu'un nul qualifie pour les 8es de finale du Mondial-2014 deux équipes, par ailleurs, notoirement amies, comment éviter un nouveau “match de la honte” ? L'Allemagne et les États-Unis ont 90 minutes pour plancher, aujourd’hui, à Recife. Mathématiquement, Nationalmannschaft et Team USA abordent ce dernier rendez-vous du groupe G en position de force, avec 4 points chacune et des différences de but positives (+4 et +1); Ghana et Portugal n'en comptent qu'un, et des différences négatives (-1 et -4).
Décrocher la première place devrait permettre d'éviter en 8es de finale la  Belgique de Hazard, en tête de la poule H avant les matches de jeudi, devant l'Algérie, la Russie et la Corée du Sud. Mathématiquement confortable, la situation l'est moralement un peu moins, avec en filigrane le souvenir du fameux “match de la honte”. À Gijon, lors du Mondial-1982 en Espagne, l'Allemagne et l'Autriche avaient gelé, au bout de dix minutes, un résultat (1-0) qui les qualifiait toutes deux au détriment de l'Algérie. C'était entre “cousins germains”, entre deux nations culturellement et géographiquement voisines. Or, si ce spectre s'invite à Recife, entre deux sélections qui n'ont jamais connu de nul en 9 confrontations, c'est parce que l'équipe des États-Unis affecte aussi un fort accent allemand. À sa tête se trouve Jürgen Klinsmann, champion du monde avec l'Allemagne à peine réunifiée en 1990 et ex-sélectionneur de son équipe nationale (2004-2006), avec comme adjoint Joachim Löw, son successeur et désormais homologue adverse.
Alors, on s'arrange ? Chez les Européens, on oppose à cette idée un “non catégorique”, selon le sélectionneur adjoint, Hansi Flick, ou du côté des  joueurs, comme Hummels, qui estime que “ce serait antisportif et injuste de faire ça”. Même son de cloche chez les Américains. “Löw fait son job. Nous sommes bons amis et je fais mon job qui est de tout faire pour nous qualifier en 8es de finale”, a assuré “Klinsi”, capitaine des champions d'Europe en 1996, avec comme buteur décisif en finale Oliver Bierhoff, actuel manager de la Nationalmannschaft. Klinsmann, selon lequel la victoire figure “dans l'ADN” des deux sélections, reconnaît, cependant, qu'il s'agit d'un match “particulier” pour lui,  le genre d'expérience “qui n'arrive peut-être qu'une fois dans une vie”. Et, en bon patriote, il “croisera les doigts” pour sa Mannschaft “une fois passées les 90 minutes”. Les États-Unis comptent cinq joueurs germano-américains dans leur groupe, dont un, Jones, a disputé trois matches amicaux avec l'Allemagne avant d'opter pour son autre pays. Et Klinsmann connaît bien ses adversaires pour en avoir lancé certains en sélection (Schweinsteiger, Podolski, Özil) ou en club, comme Müller au Bayern Munich


dans ce cas faut éviter le nul et marquer le plus possible,
pour ne pas raté la qualification ,
souvenir du fameux “match de la honte”. À Gijon, lors du Mondial-1982 en Espagne, l'Allemagne et l'Autriche avaient gelé, au bout de dix minutes, un résultat (1-0) qui les qualifiait toutes deux au détriment de l'Algérie.
j'espère que cela ne va pas ce répéter  Question 

1,2,3 VIVA l'Algérie  3318016582 





Revenir en haut Aller en bas
D.S.I
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 423
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 29
Localisation : france

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 26 Juin - 23:04

je me permet toutes les fantaisies trop content on est qualifié,

 3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582 




Revenir en haut Aller en bas
chega

avatar

Messages : 33
Réputation : 1
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 26 Juin - 23:37

esperant qu on se vengera de 82 et qu on battra l allemagne ca serais la classe ca lol


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Ven 27 Juin - 0:05

la suite est tout benef  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582  3318016582 

Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 543
Réputation : 11
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 29
Localisation : ici

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Ven 27 Juin - 10:58

Algérie 1 - Russie 1

Les Verts entrent dans la légende

Citation :

L’Algérie s’est qualifiée pour les 8es de finale de la Coupe du monde 2014 après un match héroïque des joueurs qui ont tenu la dragée haute aux Russes.


Le match nul est tout à fait logique sur l’ensemble de la rencontre. Menée 0-1, l’équipe nationale n’a pas lâché et elle est allée chercher le point qui lui ouvre grandes les portes des 8es de finale où elle rencontera l’Allemagne dans un match revanche qui déchaîne les passions en Algérie, en Allemagne et un peu partout dans le monde pour le monstrueux scandale de 1982. Qu’elle est belle cette première qualification au second tour de la Coupe du monde qui va reconduire l’Algérie à Porto Alegre, là où elle a étrillé la Corée du sud il y a une semaine. C’est l’équipe nationale qui donne le coup d’envoi de cette rencontre capitale pour son avenir dans la Coupe du monde.

Le début de match est fermé. Les deux équipes ne prennent pas trop de risques. Les Russes semblent vouloir imposer le combat physique dans les duels. Après 5 minutes de jeu, Feghouli est obligé de sortir du terrain pour se faire soigner, (une entaille au niveau de la tête), conséquence d’un coup de tête (involontaire) d’un défenseur russe. A 10 contre 11, l’Algérie encaisse un but sur une magnifique tête placée de Kokonin qui met le cuir carrément dans la lucarne de M’bolhi (6’). L’attaquant russe a repris un centre de la gauche qui a pris à défaut la charnière centrale algérienne.

La réaction algérienne intervient quelques instants plus tard (13’) sur une action à deux, Feghouli-Brahimi que la défense russe écarte difficilement. Forts de leur avantage, les hommes de Capello contrôlent le jeu au milieu du terrain et procèdent par des contres placés, dont l’un a failli faire mal aux verts si Samedov n’avait pas perdu le ballon au moment du dernier geste (16’). Les camarades de Yacine Brahimi ont raté leur début de match. Petit à petit, les Russes ont pris l’ascendant sur les Fennecs, surtout au milieu du terrain où le marquage et la récupération du ballon dès sa perte ont fait défaut côté algérien. Medjani ne pouvait faire tout seul le travail défensif. Les supporters algériens sentant leur équipe en difficulté ont redoublé de soutien dans l’espoir qu’elle revienne dans la partie. Ce sont les Russes qui ont failli aggraver la marque par Shatov, dont le tir appuyé est passé à côté de la cage de M’bolhi (25’).

Prémonition

Sur l’action qui a suivi, Mesbah a complètement raté son tir dans la surface de réparation sur une passe de Brahimi. Cette action a redonné confiance aux verts qui, grâce à la vélocité de Brahimi et la technique de Feghouli baladent la défense russe sans égaliser. Les Algériens ont failli voir leurs efforts récompensés à la 29’ sur un corner de Djabou, Slimani qui a repris le ballon de la tête oblige Akinfeev à une superbe détente alors que l’arbitre assistant avait levé son drapeau pour signaler une position de hors-jeu. Après la demi-heure de jeu, Brahimi, au terme d’une action avec Bentaleb, tire mollement dans les bras d’Akinfeev.

A la 39’, Mesbah écope d’un avertissement suite à une faute sur un adversaire à proximité du point de corner sur la gauche de M’bolhi. Heureusement, il ne donnera rien. A la 43’, Slimani, sur corner, place une tête dans les bras du gardien russe. La fin de la première mi-temps est sifflée sur le score de 1-0 en faveur des Russes. C’est la première fois dans les 3 matchs que les verts encaissent un but les premiers. Un signe prémonitoire ? A la reprise, Vahid Halilhodzic reconduit les mêmes joueurs, contrairement aux russes qui ont fait rentrer Denisov à la place de Glushakov. Deux minutes après la reprise, la Russie a raté le coche par Kerzhakov qui s’est présenté seul face à M’bolhi et n’a pas réussi à conclure.

Au fil des minutes, les deux équipes cherchent à faire la différence (russie) et revenir au score (Algérie). Les attaques se succèdent de part et d’autre et ce sont les Algériens qui se montrent les plus incisifs, notamment Feghouli et Djabou sur les côtés. D’ailleurs, en l’espace d’une minute ils provoquent deux coups francs et deux avertissements. Sur la seconde action, Brahimi place la balle du coup franc sur la tête de slimani qui propulse à ce moment-là l’Algérie en 8es de finale (60’). Cette égalisation redonne un nouveau souffle aux verts qui continuent d’attaquer. A la 62’, Djabou est bien servi par Feghouli, mais son tir n’inquiète pas le gardien russe.

A la 71’ M’bolhi se couche bien sur un tir appuyé de Kerzakhov. C’est le moment que choisit Halilhodzic pour procéder à son premier changement et fait rentrer Yebda à la place de Brahimi. A 15 minutes du coup de sifflet final, Ghilas remplace Djabou. A l’approche de la fin de la partie, les Russes trouvent beaucoup de difficultés à franchir la muraille défensive algérienne dressée devant M’bolhi. Plus la fin approche et plus la pression est énorme sur les algériens sur le terrain et dans les tribunes. La qualification tendait les bras aux verts héroïques hier soir à Curitiba. L’exploit sera au bout des efforts consentis durant tout le match. L’arbitre turc siffle la fin de la partie. L’Algérie vient de réaliser l’exploit attendu depuis 32 ans.
Brésil.
http://www.elwatan.com//une/les-verts-entrent-dans-la-legende-27-06-2014-262679_108.php

prochain match lundi contre l'Allemagne là aussi on peut le faire ,
avec quand même plus d'attaques.


Revenir en haut Aller en bas
Air-Forces
Admin
Admin
avatar

Messages : 413
Réputation : 14
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Ven 27 Juin - 16:46




Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.
John Fitzgerald Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-corps-armee-al.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Sam 28 Juin - 11:50

Revenir en haut Aller en bas
Air-Forces
Admin
Admin
avatar

Messages : 413
Réputation : 14
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Sam 28 Juin - 11:55

lundi çà passe ou çà casse,



Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.
John Fitzgerald Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-corps-armee-al.forumactif.org
yanis
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 393
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 25
Localisation : quelques part

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Sam 28 Juin - 12:21

Yacine Brahimi. Attaquant de l’EN
«Nous allons tout donner contre l’Allemagne»

Citation :

Yacine Brahimi, un des artisans de la qualification des Verts au deuxième tour, commente cet exploit. Il estime que ses coéquipiers et lui viennent d’écrire une nouvelle page de l’histoire du football algérien.


- Une qualification au deuxième tour, cela doit être un sentiment extraordinaire, n’est-ce pas ?

Nous avons écrit une nouvelle page de l’histoire du football de notre pays, c’est exceptionnel. Nous sommes très fiers de ce que nous avons fait ce soir. On espère que tout le monde est heureux. Comme je l’ai toujours dit, nous ne jouons pas pour nous, c’est un match pour tout le peuple algérien.

- On vous sentait sous pression en début de match…

C’est sûr qu’il y a eu de la pression. N’oubliez pas que c’est un match de qualification au deuxième tour d’un Mondial. C’est vrai que nous avons encaissé un but en début de match, mais cela ne nous a pas vraiment perturbés. On savait que nous avions le temps de revenir. Nous avons poussé et nous avons eu la chance de revenir. Puis, nous avons su garder ce résultat nul qui nous a permis de nous qualifier au prochain tour. Nous sommes vraiment fiers.

- Les Russes ont inscrit un but, qui a tout remis en cause. N’avez-vous pas douté à cet instant ?

Pas du tout, nous n’avons pas paniqué. Je pense que c’est cet état d’esprit qui a fait notre force. Hamdoulah, nous avons réussi à faire l’essentiel et nous qualifier au deuxième tour et c’est ça le plus important.

- Quel a été le discours du coach à la mi-temps ?

Surtout ne pas s’affoler et de jouer notre jeu. Il nous a dit qu’il ne fallait pas s’inquiéter, puisque nous avions les moyens de marquer. Le but est venu sur balle arrêtée, c’est tant mieux pour nous. Nous avons abordé le match avec la ferme intention de le gagner. Nous n’avons rien changé à notre jeu. Je pense que c’est grâce à cela que nous avons réussi à revenir dans le score.

- Vous allez affronter l’Allemagne en 8e. Le fait que l’Algérie reste sur une mémorable victoire face à cet adversaire ne sera pas une pression sur vos épaules ?

Nous allons affronter l’une des meilleures équipes au monde. Nous allons savourer la victoire d’aujourd’hui et après nous allons plonger dans la préparation du prochain rendez-vous. Mais je ne crois pas qu’il y aura pression sur nous. Les matches ne sont pas pareils. Ce n’est pas la même génération et ce n’est pas aussi la même époque. La génération de 1982 avait réalisé quelque chose d’exceptionnel en battant l’Allemagne, une grande nation du football à l’époque. Ce sera différent et nous allons entamer le match en tant qu’outsider. Mais une chose est sûre, nous allons tout donner comme nous l’avons toujours fait.

- En Algérie, l’ambiance est incroyable…

Je crois que nous ne réalisons pas encore ce que nous venons de faire. L’exploit est exceptionnel et lorsque nous voyons les images de nos supporters, on ne peut qu’être très fiers. Je dois remercier nos supporters qui ont toujours été derrière nous. Nous sommes très contents de leur offrir cette victoire et qualification.

- Nous sommes à la veille du Ramadhan, comment allez-vous aborder la suite de la compétition ?

Je pense que c’est une affaire personnelle. Le Ramadhan, c’est plus qu’important pour nous. Mais je peux vous dire que chacun fera selon ses envies
http://www.elwatan.com//sports/nous-allons-tout-donner-contre-l-allemagne-28-06-2014-262797_110.php

courage les gars vous pouvez les battre toute l'Algérie vous regarde et sont avec vous pour la victoire contre les allemands nous avons une revanche a réglé inchalla


Revenir en haut Aller en bas
D.S.I
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 423
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 29
Localisation : france

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Mar 1 Juil - 13:57

Allemagne 2 - Algérie 1 (Après Prolongations)
Les Verts la tête haute

superbe gardien Algèrien




Citation :

Les Verts sont passés à côté d’un exploit devant l’Allemagne, hier à Porto Alegre. Ils ont fait douter l’Allemagne jusqu’au bout, et ce n’est pas un mince exploit. Vahid Halilhodzic et ses joueurs ont fait honneur à l’Algérie et son football. Aucune équipe n’a gagné autant de
sympathie que les Verts ici au Brésil, et surtout hier soir.


Les camarades de Brahimi n’ont pas à rougir de cette élimination qu’ils ont repoussée jusqu’aux ultimes instants de la partie, obligeant la Manschafft à puiser dans ses ultimes ressources pour se qualifier aux quarts de finale. L’Algérie a réussi son Mondial au-delà de toute espérance. Les Algériens ont fait trembler l’Allemagne qui écrase tout sur son passage en Europe. Il faut dès à présent se pencher sur l’avenir immédiat pour bien préparer la CAN- 2017 qui reste l’objectif à réaliser pour cette magnifique génération Feghouli, digne de son aînée de 1982 et 1986.

Pourtant, sur le papier, le match s’annonçait déséquilibré. Le coach algérien a encore surpris son homologue en procédant à de profonds changements dans l’équipe par rapport au dernier match face à la Russie. En effet, grosse surprise au coup d’envoi de la partie. Le sélectionneur Vahid Halilhodzic a profondément remanié l’équipe puisqu’il a intégré 5 nouveaux joueurs par rapport à la formation alignée contre la Russie (1-1) à Curitiba. Il a remplacé, poste pour poste, Mesbah par Ghoulam, Medjani (blessé) par Mostefa, Bentaleb par Lacen, Djabou par Soudani, Brahimi par Taïder.

La partie débute sur un rythme lent. Les Verts observent leurs adversaires sans leur laisser trop d’espace à proximité de la cage de M’bolhi. Attendre et contre-attaquer. La première action dangereuse de la partie sera algérienne. A la 9e minute, Soudani récupère le ballon dans son camp et lance en profondeur Slimani, qui prend de vitesse le longiligne Mertesacker et oblige le gardien Neuer à sortir loin de sa cage pour éviter le but. 5 minutes plus tard, Feghouli se lance dans un slalom, dribble deux défenseurs et termine l’action par un tir qui passe juste au-dessus de la barre transversale du gardien allemand. Taïder qui avait suivi l’action était idéalement placé pour conclure si Feghouli lui avait donné le ballon.

Après un quart d’heure de jeu, Slimani, d’une jolie tête plongeante, ouvre le score sur un centre de Soudani, mais l’arbitre assistant De Carvalho signale une position de hors-jeu. Deux minutes plus tard, Ghoulam déboule à gauche, prend le meilleur sur Mustafi et rate de peu le cadre. Le début de match est totalement algérien. Joaquim Low demande aux remplaçants d’aller s’échauffer. Durant la première demi-heure, la Nationalemannschafft ne trouve pas ses marques et se fait balader par une équipe d’Algérie bien en jambes, et surtout très inspirée lorsqu’elle a le ballon. L’Allemagne, malgré sa constellation de joueurs de haut niveau, éprouve des difficultés devant des Algériens très techniques.

La première action de but de l’Allemagne intervient à la 34e minute. Sur un centre de Kroos, l’avant-centre Mueller place une tête qui rate le cadre. Deux minutes après, c’est Oezil qui ajuste un tir appuyé que M’bolhi renvoie. Mueller, à l’affût, rate son contrôle et n’arrive pas à redresser son centre. Le dernier rempart algérien fera un arrêt extraordinaire à la 40e minute en s’interposant avec brio sur un tir appuyé de Kroos. A la reprise, le coach allemand fait rentrer Shurrele à la place de Goetze. Les Allemands se mettent en action et ratent deux occasions d’ouvrir le score dès les premières minutes de la reprise. La première fois par Kroos, qui rate de peu le cadre et sur l’action d’après sa tête trouve M’bolhi (47e). Une minute après, c’est l’Algérie qui se lance à l’attaque par l’entremise de Soudani et la défense adverse dégage comme elle peut.

La rentrée de Shurrle, le joueur de Chelsea, a donné plus de tonus et d’allant à l’attaque allemande qui a commencé à sentir le danger devant des joueurs algériens qui n’hésitaient pas à les défier dans leur camp, à l’image de Feghouli intenable sur son côté droit, ou les montées rageuses de Ghoulam, toujours attiré par le but. A la 69e minute, Sami Khedira remplace Mustafi victime d’une élongation. Deux minutes plus tard, Ghoulam adresse une transversale qui aurait pu se terminer par un but si Neuer n’était pas sorti pour écarter le danger devant Slimani bien en jambes hier soir.

A la 75e minute, Soudani, lancé dans le camp adverse, n’arrive pas à redresser le ballon qu’attendait Slimani face au but. C’est le moment qu’ont choisi les supporters brésiliens pour scander «Argelia, Argelia». A la 78e minute, Mueller se lance dans un raid solitaire qu’il termine par un centre sur la tête de Shurrle, qui rate de peu d’ouvrir le score. La plus nette occasion de la partie arrive à la 80e minute lorsque Mueller place une tête ajustée. Le ballon prenait la direction de la lucarne, et une fois de plus M’bolhi en état de grâce écarte le danger. Les Verts ne se laissent pas impressionner et vont porter le danger dans le camp allemand à chaque récupération de ballon. Ils sont héroïques devant des Allemands qui ne savent plus comment les prendre. Magnifiques sont les Verts qui poussent leurs adversaires dans leurs derniers retranchements quand ils ont le ballon.

A l’image de ce ballon que Feghouli n’arrive pas à saisir devant Neuer. De nouveau, fusent des tribunes les «Argelia-Argelia». Les Brésiliens portent les Fennecs jusqu’au coup de sifflet final de leur compatriote Sandro Ricci, sous les sifflets et les huées à chaque fois que la
Manschafft est en possession du ballon. Un frisson parcourt les tribunes de l’Estadio Baiexa Rio. Les Algériens croient plus que jamais au dicton : «Jamais deux sans trois». Après le match référence contre la Corée du Sud, les Verts ont fait encore mieux, puisqu’hier il y avait en face l’Allemagne.

Deux minutes après le début de la première période de la prolongation, l’Allemagne ouvre le score par Shurrle sur un centre de Mueller qui s’est arraché devant les défenseurs algériens et a délivré le ballon du but à son coéquipier qui n’a eu aucune peine à battre M’bolhi (1-0). A la 95e minute, Rafik Halliche sort sur blessure, non sans avoir bloqué Oezil qui s’en allait tout seul vers le but de M’bolhi. Bougherra le remplace au pied levé. Djabou ne tarde pas à remplacer Soudani (100e minute). A la 101e minute, Mostefa a failli égaliser suite à un corner
mal renvoyé par la défense allemande.

La première mi-temps des prolongations est sifflée sur le score de 1-0 en faveur des Allemands. A la reprise, les Verts se lancent à l’attaque pour revenir au score. A la 107e minute, le capitaine Lahm fait une faute sur Brahimi qui filait au but et écope d’un avertissement. Les Verts jouent leur va-tout et concèdent un second but signé Ozil (118e). Une minute plus tard, Djabou réduit le score sur un centre de Feghouli. Malgré la défaite, les Verts n’ont pas démérité après avoir tenu tête pendant plus de 100 minutes aux Allemands. Ce n’est pas un mince exploit. Ils ont quitté la pelouse sous les applaudissements du public, ravi par la prestation des Verts. Des tribunes descendent les «One, Two, Three» qui accompagneront les Verts jusqu’aux vestiaires. Il y a des défaites qui grandissent les équipes. Celle d’hier en fait partie
http://www.elwatan.com//une/les-verts-la-tete-haute-01-07-2014-263145_108.php





Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 3 Juil - 13:13

Bain de foule pour les verts : Alger en transe pour ses héros

(ce que j'ai pu comprendre Halilhodzic a des chance de rester entraineur de l'équipe Algérienne ,
a la demande du président Algérien a suivre)

Pétition pour le maintien de Halilhodizc à la tête des Verts

Citation :

Le coach Vahid a bien marqué les esprits. Une qualification de l’équipe nationale en 8es de finale et un grand match face à l’Allemagne ont suffi pour que de nombreux Algériens, fans du foot, réclament son maintien à la tête des Verts. Une pétition lancée mardi sur les réseaux sociaux a déjà recueilli 80 000 «like» et 8500 signatures.


Souvent critiqué pour ses choix tactiques, Vahid Halilhodzic a fini par gagner le cœur des supporters algériens, qui ont plus qu’apprécier son coaching durant la Coupe du monde. Halilhodzic termine ainsi en beauté avec l’équipe nationale, qu’il a marquée de son empreinte d’entraîneur porté sur l’attaque. Son bilan en Coupe du monde, avec une victoire, un match nul et sept buts marqués, plaide pour lui. Et ses larmes après la qualification face à la Russie puis après l’élimination face à l’Allemagne à l’issue d’une résistance héroïque ont bien émues les Algériens reconnaissants envers lui, qui a su insuffler aux Fennecs la science du jeu et la rage de vaincre.

La prestation sensationnelle des Verts, qui a suscité et impressionné les grandes nations de football, semble avoir fait oublier les déboires des Verts en Coupe d’Afrique. S’il a pu propulser l’équipe nationale en 8es finale de la Coupe du monde, le coach Vahid a failli précipiter son départ, quand les Verts ont quitté la dernière Coupe d’Afrique en 2013 dès le premier tour. Vahid Halilhodzic quitte ainsi l’équipe d’Algérie après trois années durant lesquelles il a connu des hauts et des bas. Son professionnalisme et sa rigueur dans le travail font de lui un grand entraîneur, désormais très convoité. Et de nombreux Algériens veulent encore le garder, et ce, même si son contrat est arrivé à terme le 1er juillet




Citation :

Aéroport international Houari Boumediène. Il est un peu plus de 13h. Une foule compacte est massée devant le grand portail du salon d’honneur, niché entre l’ancienne et la nouvelle aérogare.


Les supporters piaffent d’impatience de voir enfin surgir les Feghouli, Brahimi et autre M’bolhi pour leur sauter dessus. En attendant, ils font la fête. Grosse ambiance entre ghaïta, fumigènes, trompettes et karkabou. Plusieurs troupes folkloriques ont été mobilisées pour la circonstance. «L’avion de l’équipe nationale est prévu à 13h25», indique une jeune femme du service information de l’aéroport.

Pendant ce temps, une autre colonie de Fennecs fait son apparition : c’est notre équipe nationale de handibasket. Elle devait s’envoler en direction de Inchéon, en Corée du Sud, pour participer au Championnat du monde de handibasket. Nous leur souhaitons bonne chance.
A l’extérieur de l’aéroport, l’ambiance est de plus en plus folle. Ils sont venus d’un peu partout, certains en famille, pour faire un accueil triomphal à nos héros. Des vagues d’aficionados des Verts continuent d’affluer en bravant les rigueurs du Ramadhan.

Heureusement que le temps est clément et la chaleur supportable. Des groupes de supporters ont continué à pied en longeant la route qui relie Dar El Beïda à l’aéroport. C’est le cas de Hamid, 42 ans, employé à la Seaal et résidant aux Eucalyptus. Hamid est accompagné de ses deux enfants, Soheib et Oussama. «Nous avons pris le bus, après, nous avons parcouru une bonne distance à pied pour le plaisir de voir notre équipe nationale», explique Hamid. «C’est le Ramadhan mais j’ai tenu à venir avec mes enfants pour saluer la performance de notre équipe. J’ai dû déserter mon poste de travail pour venir», ajoute-t-il. Hamid arbore un maillot des Verts floqué du nom de Yebda. Son tee-shirt porte même une signature du sociétaire de Grenade.

«C’est un vrai maillot, machi m’derrah. Je l’ai gagné dans une loterie à la foire. C’est le maillot avec lequel il a tiré le penalty lors du match contre le Maroc qui s’est déroulé à Annaba (1-0 pour l’Algérie)», lance fièrement notre ami. Son fils Soheib, 7 ans, porte, quant à lui, un maillot «Ziani». Il s’agrippe à un poteau en tendant le cou par-dessus la foule. Son autre fils, Oussama, est vêtu d’un maillot jaune aux couleurs du Brésil estampillé «Neymar».

«Allah Akbar Halilhodzic !»

«J’espère que mes enfants feront du foot», lâche Hamid. «J’ai tenu à les ramener pour leur inculquer l’amour du maillot et leur communiquer ce sentiment de fierté nationale», dit-il. Comme la grande majorité des fans, Hamid est impressionné par le parcours des Verts durant cette Coupe du monde. «Ils ont été au top !» reconnaît-il avec émotion. Hamid nous confie qu’il a été tout de même très affecté par la défaite contre l’Allemagne : «J’étais abattu. C’était comme si j’avais perdu un membre de ma famille. Mais au fond, ce n’était pas une défaite tellement notre équipe s’est surpassée.» Dans la foulée, il renchérit : «J’espère que Halilhodzic va rempiler. Je lui demande de rester. On ne doit pas le laisser s’en aller. Ce serait de l’ingratitude que de le laisser partir.

Et puis, on a maintenant une équipe, on ne va pas repartir de zéro. Je souhaite simplement qu’on donne leur chance aux joueurs locaux.» Des barrières de police sont disposées tout au long de la bande de bitume menant au salon d’honneur. Les supporters sont massés de part et d’autre. On se croirait au stade Mustapha Tchaker, le porte-bonneur des Verts. Les plus téméraires ont pris d’assaut la toiture du préau reliant les deux aérogares. D’autres ont grimpé sur les branches des eucalyptus géants qui bordent le site en agitant des drapeaux. Les aficionados des Fennecs scandent à l’unisson les slogans habituels des stades. «One, two, three, viva l’Algérie», «Miziria ou Tayha El Djazaïr», ou encore «Allah Akbar Halilhodzic» fusent de ces bouches asséchées et gutturales. Le Ramadhan ne semble pas avoir d’effet sur eux. Certains redoublent d’ingéniosité en termes de costumes.

Un supporter est affublé d’une djellaba aux couleurs de l’Algérie. Tel autre s’est entièrement maquillé le visage en blanc, vert, rouge. Un troisième s’est confectionné un masque «anonymous», aux couleurs nationales là aussi. Même les tout-petits y vont de leur tenue de circonstance. Les femmes ne sont pas en reste dans cette fête. Voici, d’ailleurs, une jeune fille entièrement drapée de l’emblème national et portant un bébé tout mignon coiffé d’un foulard blanc et vert. «Je suis venue pour les voir de près et les saluer», explique cette femme au foyer. «Ils ont été énormes. J’espère que notre entraîneur va rester. Il a fait du bon travail», iniste-t-elle. Sid-Ali, 27 ans, poireaute calmement derrière la haie en ébullition. «J’attends mon frère qui rentre aujourd’hui du Brésil et j’en profite pour voir, en même temps, les joueurs de l’équipe nationale», confie-t-il.

Sid-Ali s’est déplacé spécialement de Staouéli où il gère avec ses frères une usine de matériaux de construction. «Je devais y aller, moi aussi. J’ai même pris le billet. Mais mes deux frères m’ont devancé, alors j’ai été obligé de rester.» Mais il compte se rattraper lors de la prochaine Coupe d’Afrique. «C’est sûr que j’irai !»  martèle-t-il. D’autant plus sûr qu’il a été charmé par la prestation des Verts lors de ce Mondial. «On a vu une grande équipe. J’espère qu’elle va gagner la Coupe d’Afrique», exulte-t-il. Sid-Ali plaide, lui aussi, pour le maintien de Halilhodzic. «Il a fait un très bon travail. Il faut le garder. Il a su construire une équipe. Nous avons besoin de stabilité.»

Un parfum d’OmDurman

Il faut reconnaître que Sid-Ali n’a pas attendu les dernières prouesses des Verts pour s’enflammer pour nos «fabulous 23». «J’ai déjà été à Omdurman en 2009, assure-t-il. J’ai suivi l’équipe nationale partout.» Sidi-Ali estime que l’ambiance, hier, était tout de même moins explosive que celle du 19 novembre 2009, au lendemain de la victoire contre l’Egypte. Peut-être est-ce l’effet du Ramadhan ? «Non, je pense que le contexte était différent en 2009. Cela faisait longtemps qu’on ne s’était pas qualifiés à une Coupe du monde (depuis 1986, ndlr) et puis, il y avait aussi l’effet de l’injustice que nous avions subie au Caire. Les Egyptiens hagrouna. Ils nous avaient agressés et il fallait répondre», argue-t-il.

Un jeune se faufile dans la marée humaine en proposant fanions et écharpes DZ à 200 DA pièce. Un autre a disposé carrément une panoplie d’objets fétiches sur le gazon pour se faire un peu d’argent. Un fourgon diffuse des chansons à la gloire de l’EN. Les policiers s’affairent à mettre un peu d’ordre dans cette foule en folie en s’évertuant à «parquer» les plus excités derrière les haies. Une femme n’en a cure. Elle sillonne l’allée centrale, drapeau en main, en chantant sa joie, suivie par des supporters exaltés. «Rana saymine ya Madame !», la chambrent des jeunes en transe. D’autres chantent : «Ezawaliya rabbi yarhamhom.»

Un barbu en qamis, deux écharpes autour du cou, l’une aux couleurs de l’Algérie, l’autre représentant le drapeau de la Palestine, invite le public à donner de la voix en répétant : «Falastine echouhada.» Un autre supporter arbore, quant à lui, une pancarte de couleur rouge où est inscrit : «Halliloreste», allusion à une page facebook créée pour demander à Raouraoua de garder Coach Vahid. Cela devient même un mot d’ordre national, à en juger par l’ampleur qu’est en train de prendre cette campagne, assortie d’une pétition en faveur de Vahid. Mot d’ordre que rallie allègrement cette jeune fille, lunettes de soleil et fichu aux couleurs nationales, venue avec sa famille depuis Zéralda : «Je veux que Halilhodzic continue. Je veux lui dire que je l’adore. Toute l’Algérie souhaite qu’il reste.» Notre interlocutrice nous assure qu’elle était prête à reste jusqu’au f’tour et qu’elle ne quitterait pas les lieux avant d’avoir enfin vu de près ses héros du moment. «Mon préféré, c’est Slimani. J’aime aussi Feghouli et M’bolhi bien sûr. Mais ils ont tous été magnifiques ! On est fiers d’eux !»

«Merci les guerriers !»

Les minutes s’égrènent dans l’euphorie générale. 14h10. Nous pénétrons dans la cour du salon d’honneur. Des dizaines de journalistes attendent l’apparition de nos héros. «L’avion a atterri», glisse un officier de police. Deux bus à impériale, l’un de l’Etusa, l’autre de la SNVI, sont stationnés à l’intérieur de la cour. Finalement, c’est le bus SNVI qui sera retenu pour la grande parade des Verts. Il est joliment bariolé, avec un virevoltent «1, 2, 3, viva l’Algérie» sur sa façade agrémenté des noms de tous les joueurs qui ont pris part à cette belle épopée brésilienne.

Le temps presse. La foule s’impatiente. Une forêt de caméras et d’appareils photo a pris position en contrebas des escaliers menant vers le salon d’honneur cernant le bus à impériale de la SNVI. «Merci les guerriers», lit-on sur une pancarte brandie par un fan. Un hélicoptère bourdonne dans le ciel. Les clameurs montent. 14h25. ça y est, ils sont là ! On voit la tête du petit lutin Brahimi. Les appareils photo, iPad, téléphones portables, sont déclenchés en bloc et partent à l’affût de la moindre image. Halliche, Slimani, Yebda, Mahrez, Lacen, Mehdi Mostefa, Bougherra, Feghouli défilent les uns après les autres et montent aussitôt dans le bus sans faire la moindre déclaration. Les «One, two, three» redoublent d’intensité.

Et quand enfin apparaît Vahid, c’est l’apothéose. Le sélectionneur des Verts est accueilli en maestro, comme si tout le pays tenait à lui exprimer sa gratitude et lui dire qu’il n’était pas seul. Les larmes qu’il a versées au terme de cet injuste match contre l’Allemagne ont largement ému les Algériens. Vahid se fraie difficilement un chemin vers le bus tandis que ses ouailles montent sur le toit du véhicule. Groggy après un voyage aussi pénible, ils voulaient certainement prendre le temps de savourer cette autre victoire, celle d’avoir conquis le cœur de tout un peuple. Les nouveaux débarqués, comme Mahrez et Bentaleb, ont des étoiles dans les yeux.

Alger déroule le «tapis vert» pour ses héros

14h45. Le bus prend la route d’Alger dans une explosion générale de joie. La foule massée à l’extérieur laisse éclater sa passion des Verts et ça éclabousse même la cohorte d’uniformes mobilisés pour assurer la sécurité de l’événement entre BRI, gendarmerie, police, DRS, pompiers… Un bouquet de fumigènes enlumine le ciel. La foule est intenable. Même la toiture du préau finit par céder. Une femme peste devant une caméra contre l’incivisme de certains supporters qui écrasent tout sur leur passage. Un reporter faisant un direct pour une chaîne télé commente : «On se croirait au 5 Juillet.» Tout l’aéroport semble s’être mué en stade.

Et c’est comme si Slimani venait d’inscrire un but. L’équipe nationale va maintenant s’offrir un bain de foule bien mérité dans les artères d’Alger. Il nous faudra une heure et demie (dont une quarantaine de minutes juste pour sortir du parking de l’aéroport) pour atteindre la capitale, soit le temps d’un match réglementaire. Heureusement que le bain de foule joue les prolongations. Nous retrouvons à nouveau cette ambiance de folie (dont nous n’avons pas manqué une miette grâce au direct de la Chaîne III) à Alger-Centre.

Le bus vient de descendre par Maurétania avant de gagner la place du 1er Mai et se stabiliser devant le ministère des Sports. Quelle journée pour nos héroïques Fennecs ! Ils auront provoqué de véritables émeutes de popularité, comme les Beatles en leur temps. Il n’est pas certain que toutes les équipes ayant pris part à ce Mondial puissent se targuer d’avoir un tel accueil à leur retour au bercail. Hormis Halliche, Yebda et Bougherra, la grande majorité de nos capés n’avait pas vécu l’accueil hystérique de 2009. Là, ils avaient la preuve que ce peuple était définitivement fou… d’eux

http://www.elwatan.com//sports/bain-de-foule-pour-les-verts-alger-en-transe-pour-ses-heros-03-07-2014-263388_110.php





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Jeu 3 Juil - 14:10

Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Dim 6 Juil - 12:14

Il veut faire main basse sur les verts
Le projet diabolique du Qatar

Citation :

Basse manœuvre qatarie. Surfant sur la vague de la popularité de l’équipe algérienne de football, le Qatar a tenté une grosse opération de récupération médiatico-politique en invitant les Fennecs à célébrer leur succès dans le faste à Doha.


En accueillant les Verts qui ont brillé au Mondial du Brésil, auxquels des millions de personnes dans la région se sont identifiés, le «vilain petit Qatar» a manœuvré pour s’approprier l’équipe nationale algérienne – du moins son succès – dans le but de regagner la sympathie des opinions publiques arabes qui lui sont devenues hostiles. En tentant de faire main basse sur l’équipe nationale, le jeune émir du Qatar a cherché vainement à redorer l’image écornée d’un Etat en raison de son jeu politique trouble dans la sphère régionale.

Au plan footballistique également, l’Etat du Qatar se trouve empêtré dans une scabreuse affaire de corruption à grande échelle pour l’obtention de l’organisation du Mondial 2022. Le pays est accusé d’avoir «acheté les voix des poids lourds de la FIFA», dont Mohamed Raouraoua est membre du comité exécutif.

Avec une cérémonie grandiose à la gloire des Verts algériens, retransmise sur la chaîne Al Jazeera, dans sa version «revue et corrigée» beIn Sports mondialisée, le Qatar était en passe de réussir un coup sportif aux retombées diplomatiques considérables. Mais cette opération de marketing aux relents politiciens évidents a vite tourné court. L’émir n’aura pas ses Fennecs.

Tout a commencé le jour du retour de l’équipe nationale en Algérie. A peine la journée de mardi terminée, après une haie d’honneur dans les quartiers d’Alger, accueillis par des milliers de supporters, les joueurs devaient s’envoler pour Doha, le lendemain matin, suite à une invitation bien particulière. L’émir du Qatar les conviait à un dîner royal à Doha pour les «honorer» et surtout les gratifier des plus «beaux cadeaux». Les Verts devaient être accueillis par l’émir Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani en personne.

L’invitation a été remise à Mohamed Raouraoua, l’indéboulonnable président de la Fédération algérienne de football (FAF), qui donne tout de suite son accord pour envoyer les Fennecs chez l’émir. Difficile de refuser une invitation royale d’un Etat-coffre-fort, prêt à dépenser gros et dont l’influence dans le monde footballistique a pris une ampleur considérable depuis quelques années. Le palais royal du Qatar a joint à l’invitation un avion spécial pour transporter les hôtes de l’émir.

Le jeu trouble de Raouraoua

L’opération se déroule dans l’«intimité» de la FAF, car Mohamed Raouraoua «n’informe ni le ministère des Sports ni aucune autre autorité politique du pays», à en croire une source de la FAF. Ainsi, l’opération se prépare en catimini et dans l’ignorance totale des autorités algériennes. Pourquoi le patron de la FAF a-t-il agi de la sorte ? Personnage influent dans le milieu sportif national, M. Raouraoua est un homme ambitieux, qui veut gravir les échelons du football mondial et n’ignore pas que Doha est devenue une rampe de lancement. Et avant de retourner au Brésil où il doit assister à la suite de la Coupe du monde, c’est lui qui donne ordre à son staff de conduire l’équipe nationale à l’aéroport d’Alger pour s’envoler à destination de Doha.

L’équipe nationale s’exécute. Mais une fois à l’aéroport international d’Alger c’est le grand cafouillage. Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, est dépêché en urgence pour empêcher le départ des Verts. Ordre aurait été donné par la présidence de la République d’annuler immédiatement le déplacement de l’équipe nationale. Un camouflet a été évité de justesse.
L’avion spécial affrété par les autorités qataries est reparti vide et les joueurs ont été contraints de changer de plan de vol. La plupart d’entre eux ont rejoint leurs familles en France.

Cependant, le sponsor exclusif de l’équipe algérienne de football, Ooredoo, une multinationale qatarie dont le contrat avec la FAF a été obtenu dans des conditions pour le moins discutables, a réussi à envoyer tout de même six Fennecs à Doha pour une émission spéciale sur le plateau de BeIn Sports. Mais le projet diabolique de ce micro-émirat gazier a été mis en échec. Un revers pour ce pays qui, habituellement, quand il s’agit de l’Algérie, joue à domicile.

Avant son abdication, cheikh Hamad Al Thani s’est offert tous les avantages à Alger. Ses émissaires et lui sont souvent reçus en grande pompe et la République leur déroule le tapis rouge. Grâce à ses amitiés avec Abdelaziz Bouteflika, l’émir du Qatar a bénéficié de largesses en Algérie. C’est la première fois qu’Alger refuse de satisfaire un caprice du jeune émir, qui hérite d’un émirat en froid avec ses voisins immédiats et critiqué de toutes parts pour son rôle douteux dans les mouvements insurrectionnels qu’a connus le Monde arabe.

L’offensive diplomatique de cet Etat coincé dans le golfe Persique n’a pas résisté à l’épreuve des rapports de force internationaux. S’offrir les Fennecs algériens n’était pas une opération sérieuse pour le jeune émir Tamim afin de sortir de la phase de turbulences dans laquelle s’empêtre son pays
http://www.elwatan.com//une/le-projet-diabolique-du-qatar-06-07-2014-263655_108.php




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Mar 8 Juil - 23:35

Allemagne
Équipe qualifiée pour la finale,
une claque pour le Brésil ,
Allemagne 7 / Brésil 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Dim 13 Juil - 22:49

 






 l'allemagne championne du monde 2014     
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 543
Réputation : 11
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 29
Localisation : ici

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Dim 13 Juil - 23:14

chapeau a l'Allemagne bien mérité ,
ils ont tout donnée


Revenir en haut Aller en bas
Algerian Fighter One

avatar

Messages : 28
Réputation : 1
Date d'inscription : 02/07/2014

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Lun 14 Juil - 0:37

On a perdu contre le champion du monde , l'Algérie fut l'équipe qui a donné le plus de mal a l'allemagne durant cette coupe du monde , soyons fiere.


Revenir en haut Aller en bas
Algerian Fighter One

avatar

Messages : 28
Réputation : 1
Date d'inscription : 02/07/2014

MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Lun 14 Juil - 0:39

Palacio et higuain sont vraiment des ghezzal djabour made in argentina , les 2 sont face au gardien il marque pas...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: coup de monde 2014   Lun 14 Juil - 0:49

@Algerian Fighter One a écrit:
On a perdu contre le champion du monde , l'Algérie fut l'équipe qui a donné le plus de mal a l'allemagne durant cette coupe du monde , soyons fiere.
ne penses tu pas qu'on a raté quelques chose dans cette coupe du monde , rani makrizi Mad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: coup de monde 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
coup de monde 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» coup de monde 2014
» LE MEILLEUR CALVADOS DU MONDE 2014.
» LA COUPE DU MONDE 2014 AU BRESIL
» Coupe du monde 2014
» Jeux Equestres Mondiaux 2014

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
corps d'armée Algérienne ::  Divers :: divertissements-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: