corps d'armée Algérienne
Bienvenue sur le forum corps d'Armée Algérienne DZ.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.la présentation reste de rigueur Merci.

corps d'armée Algérienne

Forces -Armée - Algérienne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
présentation Obligatoire sur le forum la presentation doit se faire en même temps que l'inscription.
merci de vous rendre: http://forum-corps-armee-al.forumactif.org/t4-presentation
le non respect de cette formalité sera banni dans les heures qui suive
Merci de votre présence sur le forum.


Partagez | 
 

 J11 chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: J11 chinois   Sam 28 Juin - 14:20

la chine copie tout ce qui bouge 


 le J11 est un intercepteur de quatrième génération de la République populaire de Chine. C'est une version sans licence du chasseur russe Sukhoï Su-27 Flanker construite par l'avionneur chinois Shenyang dont le premier vol a eu lieu en 1998.

Pékin désirent développer son industrie aéronautique, un contrat prévoyant l’installation en Chine d’une chaine de montage de Su-27SK, dénommé par les chinois J-11, fut signé le 6 décembre 1996. Les kits fournis par les russes furent assemblés par l’entreprise Shenyang Aircraft Industry Corporation (SAIC). Il est alors prévu de construire 200 J-11 sous licence en 15 ans. Les deux premiers J-11 issus des chaînes de production chinoises furent assemblé dans la première moitié de l’année 1998. Le 1er septembre de cette même année, le premier J-11 assemblé fit son premier vol avec pour pilote d’essai Fu Guoxiang. Il faut cependant noter que la production indigène ne semble avoir été pleinement opérationnelle que dans les années 2000/2001.


Fin 2002, l’armée de l’air chinoise avait reçu 27 J-11. A partir de 2004, la Chine ne se contente plus d’assembler des kits mais produit elle-même une partie de la cellule et des équipements. Au début de l’année 2005, les flanker chinois furent livrés au standard J-11A (qui comprend 60 à 70% d’éléments fabriqués en Chine), qui intègre deux écrans couleurs multifonction dans le cockpit, un nouveau radar russe N001VE capable d’engager simultanément deux cibles et une conduite de tir améliorée qui permet de tirer deux missiles R-77 (Vympel) sur une même cible.




une horde de monstres, des appareils chinois qui sont des copies véritables de Sukkhoi Su-27 Flanker, la plus formidable plateforme volante sortie aux temps où les budgets de kérosène ne plombaient pas les états majors. L'avion original a volé avant les années 80. Un avion au radar régulièrement modifié et aux capacités de vol étonnantes connues depuis les figures en show aérien de ses pilotes d'usines, inventeurs d'une nouvelle figure pour l'un des plus talentueux : le célèbre Cobra de Pougachev. Les chinois ont d'abord acheté à partir de 1996 des Su-30MKK Flanker-G, des Su-30MK2 et des SU-30MK3 à la russie... puis, ayant trouvé que c'était l'appareil dont ils avaient besoin, ont arrêté les achats... le temps de copier les exemplaires et de faire le leur, appelé J11. En 2008, la russie intenterra bien un procès à la Chine pour la copie de son Sukhoi Su-27SK, car elle leur privait d'un marché, la Chine proposant son avion au Pakistan. A cette date, il n'y a toujours pas eu de réponse de la part de la Chine.

L'avion, copié au boulon près, est devenu un formidable produit à l'export, les chinois le produisant à plus bas coût : ils n'ont en rien investi dans son développement à l'origine : c'est le syndrome Minolta qui recommence. "Selon l'accord de 1996, la Chine avait le droit d'assembler 200 chasseurs Su-27SK sous la marque locale J11. Cependant, après avoir reçu 95 kits et 180 de moteurs AL31F, Pékin en Novembre 2004 a notifié à Moscou qu'il n'y a plus besoin des kits russes pour l'assemblage de chasseurs Su-27, en disant que les capacités de combat du chasseur étaient très limitées et que d'autres mesures seraient prises après l'analyse de l'expérience de production par des experts chinois, a indiqué le journal". En fait, le refus d'achat supplémentaire cachait une belle entourloupe. "Il semble que l'analyse a été réussie, car au début de 2007, la Chine a dévoilé son propre développement du chasseur J11B, rappelant étrangement le Su-27", le quotidien signale. Maintenant, Moscou semble avoir complètement arrêté les livraisons de moteurs. Le radar embarqué Zhuk est l'un des modules problèmatique pour la Chine depuis le début car il a été fourni avec des capacités de combat limitées, indique le rapport " (c'est classique en fait : les avions sont toujours bridés à l'export).  Ce qui irrite Moscou, le plus est que l'accord de 1996 ne permettait la ré-exportation du J11 à des pays tiers, et maintenant, Pékin est tout occupé à la recherche de marchés pour ce chasseur. En premier dans la file d'attente est le Pakistan, "qui dit aujourd'hui que la Chine construirait près de 5 000 chasseurs J11B". Compte tenu de leur bas prix, les chasseurs J11B peut effacer non seulement battre le Su-27, mais aussi les MiG-29 et F-16 américains sur les marchés du Tiers-Monde. " Les pilotes pakistanais s'essaient déjà au pilotage de l'appareil, comme le révéle la photo ci-contre. La propagande de vente aux airs martiaux peut se mettre en marche. Des rangées de casquettes inquiétantes peuvent l'applaudir. Le 28 juin dernier, c'était deux engins comme ceux-là qui partaient à la poursuite d'un U-2 ayant décollé de Formose (dans l'article le relatant, la photo n'est pas la bonne !).

a collaboration Chine-Pakistan battant son plein avec un appareil particulier, une sorte de F-16 à bas coût construit en coopération, le JF-17 appelé [url=http://www.maquetland.com/v2/images_articles/JF-17 Thunder1.jpg]Chengdu FC-1[/url][url=http://www.maquetland.com/v2/images_articles/JF-17 Thunder1.jpg]Xiaolong [/url]chez les chinois. L'appareil ne semblant pas donner toute satisfaction est l'objet de remaniements et de modifications diverses, la dernière en date étant l'adjonction d"une deuxième dérive de queue. L'engin a volé la première fois le 3 septembre 2003, cinq ans après la signature du contrat avec la Chine, ce qui montre des retards évidents, notamment pour l'avionique et le radar (les français seraient sur les rangs pour le premier). Au final, l'avion resterait très économique, car vendu 15 millions de dollars pièce, ce qui, à ce jour est imbattable, même avec de vieux F-16 reconfigurés. La variante avec double queue serait en voie de développement avancée, l'appareil ayant été vu en cours de tests, comme montré ici en tête de chapitre.

Mais aussi avec une autre copie encore, celle d'un Awacs maison, construit à partir d'une cellule d'Antonov 12 amélioré. Encore un clone, réalisé à partir de l'étude de l'Orion capturé en 2004 par les chinois, désossés et rendu remonté... tous les moyens sont bons pour copier, mais là les chinois avaient mis le paquet ne perdant un de leurs avions, littéralement parti à l'abordage de l'aile de l'avion américain qui avait dû se poser accidenté. Un épisode qui avait considérablement envenimé les relations Chine-USA. Lassés d'être régulièrement "inspectés" par les Awacs et les U2 américains partis de Taïwan, les chinois avaient résolu de frapper fort.

l reste deux autres avions encore, dont on ne possède que fort peu d'éléments, et sur lesquels je reviendrai très certainement un jour où l'autre : les chinois disposeraient déjà de leur clone de B-2, et disposeraient aussi d'un bombardier plus petit, du genre de l'A-12, l'Avenger abandonné par l'US Navy dans les années 80, un des avions parmi les plus surprenants et des plus élégants jamais dessinés.On avait pu admirer sa maquette de bois, dont d'aucuns disent qu'elle n'aurait été divulguée que pour faire taire les rumeurs d'OVNIS en forme de triangle observés dans la région où il aurait dû être testé. De fortes spéculations demeurent sur l'existence d'un avion équivalent mais non encore dévoilé dans l'arsenal US. Et comme les chinois copient décidément tout, nous n'avons pas beaucoup été étonnés non plus de décourir qu'ils s'affairaient autour d'un drone ressemblant fort au Predator : là encore, c'est sans surprises : avec le taux élevé de drones US tombés en panne  et crashés un peu partout dans le monde, ils disposent de suffisamment de pièces de puzzle pour en reconstituer un complet ! Et comme les américains en mettent essentiellement deux en circulation, chez eux, c'est exactement pareil : il existe un double de Predator et un double de Global Hawk comme le montrent les deux clichés mis côte à côte.

Bref, on le voit ; l'armement dans le secteur aérien de la Chine est en passe de devenir assez phénoménal pour qu'on puisse s'en inquiéter. Les programmes de développement militaires tournent à plein régime, alors face la situation économique risque dans les semaines qui viennet de faire abandonner la mise en place du F-35, la énième danseuse de l'Air Force qui montrera ainsi son chant du cygne : son F-22 est un échec patent, il n'a pas les capacités énoncées et sa fragilité de conception l'obligent à ne pas être utlisé intensivement : des criques sont déjà apparues sur la structure centrale ! A ce rythme là, l'aviation américaine ne sera plus que l'ombre d'elle-même dans fort peu d'années maintenant : en face, l'armada chinoise sera impressionnante. Que nous préparent donc les chinois ? Espérons que ce ne sera pas un conflit militaire : ils ne peuvent à ce ryhme que le gagner, quel que soit l'adversaire. Un cosmonaute chinois foulera bientôt la surface lunaire : ce jour-là, on saura qui est désormais le nouveau maître de la planète. Visiblement, ce n'est déjà plus ni les USA, ni la Russie.
Revenir en haut Aller en bas
 
J11 chinois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» Portrait chinois
» Un couple de Chinois fait une mauvaise manoeuvre sur un parking à 15 m du sol
» Chinois salé à la flammekeuche
» un Chinois resté quatre ans avec une lame de 10 cm dans la tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
corps d'armée Algérienne :: armements et materiels militaire  :: système aérien -
Sauter vers: