corps d'armée Algérienne
Bienvenue sur le forum corps d'Armée Algérienne DZ.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.la présentation reste de rigueur Merci.

corps d'armée Algérienne

Forces -Armée - Algérienne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
présentation Obligatoire sur le forum la presentation doit se faire en même temps que l'inscription.
merci de vous rendre: http://forum-corps-armee-al.forumactif.org/t4-presentation
le non respect de cette formalité sera banni dans les heures qui suive
Merci de votre présence sur le forum.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Nucléaire Algérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 393
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 25
Localisation : quelques part

MessageSujet: Nucléaire Algérien   Jeu 4 Sep - 13:30

L'Algérie et la Russie signent un accord de coopération dans l'énergie nucléaire,

Citation :

"Il s'agit d'un accord cadre couvrant plusieurs axes comme la production d'électricité issue de l'énergie nucléaire ainsi que l'utilisation de cette énergie à des fins pacifiques, notamment la médecine, l'agriculture et les ressources en eau", a déclaré M. Yousfi.


L'Algérie et la Russie ont signé mercredi à Alger un accord de coopération dans le domaine de l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.

Cet accord, dont les documents ont été paraphés par le ministre de l'Energie, Youcef Yousfi, et le PDG de la Corporation d'Etat russe de l'énergie atomique (Rosatom) Sergueï Kirienko, a pour objet de définir les axes et les conditions de coopération entre l'Algérie et la Russie dans le domaine du développement et de l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques, a-t-on précisé lors de la cérémonie de signature.

La coopération prévue par cet accord couvre notamment les volets de la formation de ressources humaines dans les domaines scientifiques et techniques, la recherche fondamentale et appliquée, la recherche et développement dans le domaine de l'ingénierie nucléaire et des technologies ainsi que l'utilisation des réacteurs nucléaires à des fins de production de l'électricité et de dessalement de l'eau de mer.

Cette coopération concerne aussi la sûreté nucléaire et radiologique, la gestion et le traitement des déchets radioactifs et l'application des technologies nucléaires dans les domaines de l'agriculture, de la biologie, des ressources en eau et de la médecine incluant la production des radio-isotopes.

L'accord prévoit en outre la création d'un centre d'études et de recherches développement en Algérie. "Il s'agit d'un accord cadre couvrant plusieurs axes comme la production d'électricité issue de l'énergie nucléaire ainsi que l'utilisation de cette énergie à des fins pacifiques, notamment la médecine, l'agriculture et les ressources en eau", a déclaré M. Yousfi en marge de la cérémonie.

De son côté, M. Kirienko a affirmé que la Russie "attache une grande importance à cet accord stratégique avec l'Algérie". "La Russie, qui salue et soutient la décision de l'Algérie de construire une centrale nucléaire civile à l'horizon 2025, affiche sa pleine disponibilité à partager son expérience avec l'Algérie et contribuer au développement de ce créneau", a souligné le responsable russe, précisant que l'accord algéro-russe inclut la construction de la future centrale nucléaire.

M. Yousfi avait déjà annoncé que l'Algérie compte construire sa première centrale nucléaire en 2025 pour faire face à une forte demande en électricité, assurant que le pays disposait de réserves suffisantes pour faire fonctionner une centrale nucléaire.

Les réserves prouvées de l'Algérie en uranium avoisinent quelque 29.000 tonnes, de quoi faire fonctionner seulement deux centrales nucléaires d'une capacité de 1.000 Mégawatts chacune pour une durée de 60 ans", selon des chiffres déjà annoncés par le ministère de l'Energie.

Le choix de recourir, en partie, au nucléaire pour la production de l'électricité a été dicté par le souci de réduire la facture coûteuse de la production de cette énergie à partir des énergies renouvelables, dont le programme de développement se chiffre à 100 milliards de dollars

http://www.elwatan.com//actualite/l-algerie-et-la-russie-signent-un-accord-de-cooperation-dans-l-energie-nucleaire-03-09-2014-270100_109.php



Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: Nucléaire Algérien   Jeu 4 Sep - 13:54

Le programme nucléaire de l'Algérie est lancé en 1981 par l'Armée nationale populaire avec l'aide de l'Argentine1, puis de la République populaire de Chine. L'Algérie nie depuis cette date développer un programme nucléaire militaire et signe le Traité de non-prolifération nucléaire en 1995. Cependant, des sources comme le Centro Nacional de Inteligencia espagnol estiment en 1998 que « l'Algérie a l'intention de produire du plutonium à usage militaire, un matériau capable de fabriquer une arme nucléaire1 ».
En 1983, l'Armée nationale populaire signe un accord avec la République populaire de Chine pour la fourniture d’un réacteur nucléaire de 15 mégawatts thermiques, du nom de Es-Salam (« paix »), qui est construit en secret à la fin des années 1980 sur le site d’Aïn Oussera. Il n’est découvert qu’en 1991 par un satellite de reconnaissance de l'US Air Force. Utilisant l’eau lourde comme fluide modérateur, il se prêterait assez facilement à une utilisation militaire : il pourrait permettre, à partir d’uranium naturel, de produire en un an assez de plutonium de la qualité nécessaire pour une bombe2. Parallèlement, en 1989, l’Algérie se dote d’un réacteur à eau légère (comprenant de l'uranium 235 hautement enrichi à 20 %) de fabrication argentine, dénommé Nour (« lumière ») et d'une puissance d'un mégawatt thermique2, par ailleurs surveillé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et qui, selon elle, ne comporte pas de risque de prolifération. L'Algérie envisage également l'achat à l'Argentine d'un réacteur à eau pressurisée de 350-400 MW1. Peu après un article du Washington Times3, des satellites de reconnaissance de l'US Air Force survolent le site d'Aïn Oussera, entraînant une controverse dans la communauté du renseignement sur l'usage, militaire ou non, du site4. Or, rétrospectivement, il est évident que ces articles ont été publiés dans un but de propagandes : en effet, des dates sont régulièrement données pour l'obtention par l'Algérie d'armes nucléaires. Ces effets d'annonces n'ont jamais reposé sur des fondements scientifiques et de très nombreuses échéances ont été dépassées sans que l'Algérie n'ai produit la seule arme nucléaire, ni que l'AIEA n'ai eu jamais à faire part de son moindre doute.

Algérie - pays arabe possédant l'arme nucléaire?

a prendre avec des pincette




Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: Nucléaire Algérien   Mar 6 Jan - 11:32

Les Etats-Unis ont surveillé le programme nucléaire Algérien

Citation :
Depuis 1991 les Etats-Unis soupçonnent l’Algérie d’avoir un programme nucléaire secret en vue de fabriquer une bombe atomique. Pour ce faire, ils ont espionné l’Algérie par le biais de bases d’espionnage installées au Maroc et par la prise de photos à partir des satellites américains des réacteurs d’Aïn Ouessara.



La publication des archives américaines a révélé que les USA ont effectivement espionné le programme nucléaire algérien et plus particulièrement le réacteur nucléaire d’In Oussera installé en partenariat avec les Chinois. Ce réacteur de 15 MW a toujours eu une destination civile mais les Américains ont soupçonné l’Algérie de cacher une autre intention à caractère militaire.Ces documents d’archives montrées par la chaine Qatarie Al Jazeera révèlent par ailleurs que les Etats-Unis ont exprimé leurs inquiétudes et leur mécontentement à la France afin que celle-ci fasse pression sur Alger par le biais de la Chine.



Les mêmes archives révèlent que le ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Roland Dumas, s’était déplacé en Chine et il avait été informé par son homologue chinois d’une coopération entre son pays et l’Algérie dans le domaine du nucléaire. Les Chinois ont rétorqué au ministre français que leur programme de coopération ne violait aucunement leurs engagements internationaux en matière de non-prolifération des armes nucléaires puisqu’il s’agissait d’un programme à caractère civil.Les Etats-Unis avaient, également, envoyé un représentant à Pékin et avaient demandé à leur ambassade à Hong Kong de donner tous les détails sur la coopération algéro-chinoise.



Ils ont même demandé à la Suisse, selon les archives montrées par Al Jazeera, de ne pas vendre à l’Algérie des équipements qui rentrent dans le cadre de la fabrication militaire. En effet, le 7 août 1991, ils ont demandé à la Suisse de refuser de vendre des pompes utilisées dans la fabrication nucléaire sous prétexte que l’Algérie n’avait pas respecté ses engagements après l’achat d’un matériel de l’Argentine.



Le programme nucléaire algérien a, également, été un sujet de discussion au niveau des commissions au Conseil national de sécurité américain en 1991. Les réacteurs d’Aïn Ouessara devraient être mis en service en 1992. Des questions ont été soulevées autour du volume de l’un des réacteurs suivant des images prises des satellites. Washington avait estimé que sa capacité atteignait 50 méga watts et non pas 15 méga watts comme il était prévu à cette époque-là.



Le ministre algérien des affaires étrangères de l’époque, Sid-Ahmed Ghozali, avait défendu le droit de l’Algérie d’exploiter l’énergie nucléaire à des fins civiles et a demandé à ce qu’une commission de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) vienne visiter les installations algériennes pour s’en rendre compte. Mais cela n’a pas suffi à rassurer les Américains qui ont continué à espionner le programme nucléaire algérien.



Depuis, l’Algérie a réussi à rassurer ses partenaires internationaux en signant tous les traités se rapportant à la question et en permettant à l’AIEA de visiter ses installations. Outre la Chine, l’Algérie a également signé des mémorandums et des accords dans le domaine de l’exploitation de l’énergie nucléaire à des fins civiles avec d’autres nations à l’instar des Etats-Unis, la Russie et la France. L’Algérie compte d’ailleurs se lancer dans la production de l’électricité d’origine nucléaire à l’horizon 2020-2025.



Rassurés, aujourd’hui les Etats-Unis d’Amérique appuient le programme de développement de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques mené par l’Algérie, avec laquelle ils entretiennent des relations « fructueuses » dans ce domaine, avait affirmé en février 2014 à Alger Mme Susan F. Burk, représentante spéciale du président américain Barack Obama pour la non prolifération nucléaire.« Les Etats-Unis d’Amérique appuient tous les pays qui développent l’énergie nucléaire à des fins pacifiques, dont l’Algérie », a indiqué Mme Burk, lors d’une conférence de presse tenue à l’ambassade des Etats-Unis à Alger..
http://www.ouvalalgerie.com/monde/146-Les-Etats-Unis-ont-surveill%C3%A9-le-programme-nucl%C3%A9aire-Alg%C3%A9rien.html




Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: Nucléaire Algérien   Mer 28 Jan - 17:03

Nucléaire Algérien, nouvelles révelations explosives! البرنامج النووي الجزائري؟

Citation :
Depuis 1991 les Etats-Unis soupçonnent l’Algérie d’avoir un programme nucléaire secret en vue de fabriquer une bombe atomique. Pour ce faire, ils ont espionné l’Algérie par le biais de bases d’espionnage installées au Maroc et par la prise de photos à partir des satellites américains des réacteurs d’Aïn Ouessara.





Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 393
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 25
Localisation : quelques part

MessageSujet: Re: Nucléaire Algérien   Lun 29 Fév - 10:24

La Russie prête à construire une centrale nucléaire en Algérie


Citation :
La Russie se dit prête à doter l’Algérie d’une centrale nucléaire pour, notamment, la médecine. Le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, qui a accordé un entretien à L’Expression, assure que la question sera discutée lors de sa visite demain à Alger.

Serguei Lavrov va aborder le sujet avec son homologue algérien, Ramtane Lamamra, lors de la session du comité bilatéral pour la coordination dans le domaine de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Ces discussions vont se faire conformément à l’Accord intergouvernemental bilatéral sur la coopération dans le domaine de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire signé en septembre 2014 à Alger.

Le ministre russe des Affaires étrangères précise ainsi que c’est «au cours de cette rencontre qu’il est prévu de discuter les possibilités pour la construction d’une centrale nucléaire de conception russe sur le territoire algérien, le développement de l’infrastructure nucléaire de l’Algérie et l’utilisation non énergétique des technologies nucléaires, par exemple en médecine». La Russie est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la construction de centrales nucléaires.
Selon le site russe Sputnik, «à l’heure actuelle, le consortium atomique étatique Rosatom, qui regroupe des centaines d’entreprises et d’institutions nucléaires, est en train de construire 41 réacteurs nucléaires avec 34 d’entre eux à l’étranger, notamment en Biélorussie, en Inde, au Vietnam et en Chine». Mais le ministre russe des Affaires étrangères ne va pas discuter uniquement du nucléaire avec les responsables algériens.

Lavrov a abordé le dossier de la Syrie mais, surtout, celui de la Libye avec les plus hautes autorités du pays. Les deux parties vont parler également de lutte contre le terrorisme et de l’évolution du marché pétrolier international. «Nos Etats qui connaissent l’agression terroriste (…) ont accumulé une grande expérience (…) dans le domaine de la lutte antiterroriste», a estimé le chef de la diplomatie russe dans le même entretien, affirmant que les dirigeants russes apprécient «positivement» la coopération instaurée entre les administrations russes et algériennes, notamment la mise en place, depuis cinq ans, d’un groupe de travail interministériel pour la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.

«Le partenariat stratégique qui lie l’Algérie à la Russie en vertu de la déclaration signée, en avril 2001, par les chefs d’Etat des deux pays, fera l’objet d’un examen approfondi par les deux ministres», précise un communiqué du département de Ramtane Lamamra. Source : Algeriepatriotique / Hani Abdi
http://france-algerie.com/la-russie-prete-a-construire-une-centrale-nucleaire-en-algerie/


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nucléaire Algérien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nucléaire Algérien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nucléaire Algérien
» essais nucléaire en algérie
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
corps d'armée Algérienne :: Discussion Général :: nucléaire Algérien et étrangères-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: